Bon escompte
Mary Cassatt l'élève américain de Degas

Mary Cassatt

Mary Cassatt est née en 1844 aux Etats-Unis dans une famille aisée qui lui a permis d'étudier pendant 5 ans en Europe, d'apprendre l'allemand et le français et d'étudier la musique et le dessin. En 1855, il rencontre les œuvres d'Ingres, Delacroix, Corot, Courbet, Degas et Pissarro. A l'âge de 15 ans, elle commence ses études à l'Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie, mais déçu, en 1866, elle décide d'aller à Paris pour étudier seul les grands peintres européens, en privé. L'étude classique au Louvre était une pratique répandue à l'époque pour les étudiants en art comme elle et elle a rencontré de nombreux artistes. En 1870, elle rentre chez lui, de plus en plus déterminé à faire de la peinture son métier, bien que son père s'y oppose toujours. Elle a été chargée de copier certaines des œuvres de Correggio qui se trouvaient à Parme, en Italie, et elle a été heureuse de partir. Après ces travaux, il visita Séville et Madrid et décida en 1874 de s'installer en France. Les femmes ont continué à souffrir des préjugés de genre et elle a d'abord essayé de peindre selon les règles de la tradition, puis l'a critiqué avec sarcasme, jusqu'à la rencontre avec les Impressionnistes, à l'invitation de Degas, qu'elle admirait profondément. Elle avait de nombreux peintres impressionnistes, dont Berthe Morisot, et devint son amie. Elle s'intègre au groupe impressionniste et apprend de Degas l'utilisation des pastels et de la technique de la gravure, ce qui lui permet d'améliorer considérablement sa technique de dessin. Jusqu'en 1886, elle expose ses œuvres impressionnistes avec le groupe et en fait partie intégrante, organisant également la première exposition impressionniste aux Etats-Unis. Dans les années qui suivirent, son style changea, expérimenta de nouvelles techniques et exposa également dans les galeries de New York.

Ses toiles, qui montraient des mères avec leurs fils, étaient celles qui lui ont finalement donné de la popularité ; en elles, elle a réussi à exprimer une grande douceur sans sentimentalité excessive. Après 1900, elle se consacra presque entièrement à ces portraits, qui peuvent rappeler les Madones à l'Enfant de la Renaissance italienne. La décennie précédente a été la plus créative pour l'artiste, qui est néanmoins restée en contact avec plusieurs collègues impressionnistes français. Elle a continué à peindre jusqu'en 1914, date à laquelle, presque aveugle, elle a été forcée d'arrêter. Son engagement social en faveur des droits des femmes s'est poursuivi activement au cours des années suivantes. Mary Cassat est décédée près de Paris en 1926.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs

Petite fille dans un fauteuil bleu

Cette œuvre représente une petite fille assise sur un fauteuil bleu. Ses jambes légèrement entrebâillées, son visage boudé et son bras derrière le...
177,00 €

Le Thé

Cette œuvre de Mary Cassatt date d'environ 1880 et se trouve au Musée des Beaux-Arts de Boston. Comme il arrive souvent dans les peintures de...
150,00 €