Help

George Pierre Seurat: le père du Pointillisme

Sur: comment Commenter: 0 favorite Frappé: 462

Né à Paris le 2 décembre 1859, George Pierre Seurat est le pionnier du pointillisme. Considéré comme l'un des artistes les plus révolutionnaires de la seconde moitié du XIXe siècle, Seurat nous a laissé des œuvres très importantes, comme "Un dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte" ou "Baigneurs à Asnières".

Depuis l'enfance, il se passionne pour le dessin et la peinture et en 1876, il s'inscrit à l'école municipale de dessin, où il fait la connaissance d'Edmond Aman-Jean et commence à étudier diverses disciplines artistiques. En 1878, il commence ses études à l'Ecole des Beaux-Arts, il fréquente assidûment le Louvre et il comprend plus tard que l'Ecole des Beaux-Arts ne lui suffit plus ; il abandonne alors ses études et il commence à réaliser ses premières toiles, approchant le Pointillisme.

Bien qu'il ait été critiqué pour son choix pictural, considéré par beaucoup comme n'étant approprié que pour représenter des paysages, l'artiste a continué sur son chemin et à travers l'œuvre intitulée "Les Poseuses" il montre que les théories de ceux qui l'ont critiqué étaient erronées. Plus tard, il a continué à apporter des changements à sa technique, se concentrant davantage sur l'abstraction plutôt que sur la réalité, laissant place à des relations chromatiques très particulières.

Par sa technique picturale, George Pierre Seurat a influencé des artistes comme Gauguin et Van Gogh, mais aussi tout le courant artistique de la peinture moderne et il a inconsciemment posé les bases du fauvisme, du cubisme et du surréalisme.

Parmi ses œuvres les plus réussies, outre "Un dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte", "Une baignade à Asnières" et " Les Poseuses ", l'artiste nous a laissé des chefs-d'œuvre tels que "Poseuse de face, debout", "Les trois Poseuses", des œuvres exposées dans les plus prestigieux musées du monde comme l'Art Institute à Chicago, la National Gallery à Londres, etc.

Dans les dernières œuvres du peintre sont représentées des figures assez sauvages qui se déplacent dans des environnements éclairés artificiellement. Les sujets choisis, tels que les danseurs du Chaut ou les artistes de l'œuvre inachevée "Le cirque", en témoignent également. "Le cirque" est une œuvre exposée en 1891 au Salon des Indépendants, où George Pierre Seurat s'est présenté pour la dernière fois en public. En fait, quelques jours plus tard, il est mort des suites d'une forme de grippe très violente à l'âge de 31 ans seulement, même si toute la vérité sur sa mort n'a jamais été connue; certains pensent qu'il est mort de diphtérie ou d'encéphalite, qui cette année-là en France avaient causé plusieurs victimes. Parmi eux se trouvait le fils de George Pierre Seurat.

Pour en revenir à cette technique appelée Pointillisme, pour la définir, on peut dire qu'il s'agit d'une combinaison de petits points colorés qui, ensemble, forment l'unité du ton. Chaque ton doit être divisé et accompagné par sa complémentarité et les tons doivent être étalés sur la toile sous forme de petits points juxtaposés. Essentiellement, contrairement à d'autres techniques de peinture, dans le Pointillisme les couleurs ne doivent pas être mélangées sur la palette et la lumière ne peut pas être obtenue d'une seule couleur, mais de la juxtaposition de plusieurs couleurs, définition créée par Seurat, Signac (autre pionnier du Pointillisme) et le critique français Fénéon.

Article par: Aurora Caraman.

Commentaires

Laisse ton commentaire